Le miel, un excellent cicatrisant !

La fameuse relation d’abeille et humanité est vieille de 40000 ans. Jusqu’à ce jour, la consommation du miel est indispensable pour ses vertus sur l’organisme. Ainsi, il est connu pour son effet cicatrisant sur quelconque blessure. Comment procède-t-il ? Comment l’appliquer sur une plaie ?

Le miel et ses substances

C’est un liquide sucré fabriqué par les abeilles à partir de nectar de fleur. Le miel est une substance lipide composée à 80% de glucides, notamment de fructose et de glucose. Ces dernières sont connues pour être facilement absorbées par le corps humain. Le miel a une texture jaune ou dorée. De ce fait, il présente une forme liquide, ou cristallisée selon l’intensité de fructose contenu. L’apiculture présente diverse variant de miel selon leur origine. D’une part, il y a le miel mono floral appelé aussi miel de cru, qui provient d’une seule variante de fleurs. Ses saveurs sont particulières, en évoquant celle de leur fleur d’origine. On distingue le miel d’acacia, le miel de lavande, le miel châtaigné, le miel d’eucalyptus ainsi que le miel de bruyère. D’autre part, les miels polys floraux ou miels de montagne regroupent toutes les fleurs de prairies, avec des saveurs variées. Sa texture peut être brune ou blanchâtre en fonction de l’intensité de sa composition.

Les vertus cicatrisant du miel

Les qualités thérapeutiques du miel sont nombreuses, notamment la cicatrisation rapide d’une plaie. En effet, une plaie se guérit deux fois plus en appliquant du miel cicatrisant qu’en utilisant d’autres produits médicaux. Ainsi, le miel régénère rapidement la peau en résorbant les empreintes de lésions sur l’épiderme. Son effet s’applique uniformément sur différentes plaies : une plaie aiguë ou chronique, des gerçures lors de l’allaitement, des escarres ainsi que des crevasses. Entre autres, son pouvoir antibactérien permet également de réduire les infections microbiennes. D’ailleurs, la régénération de l’épiderme se fait à partir de ses composants minéraux du miel cicatrisant.

L’utilisation du miel cicatrisant

Avant de procéder à l’application du miel, il faudra d’abord rincer la plaie à l’aide d’un sérum physiologique ou bien de l’eau. Ensuite il faut poser une couche fine de miel avec une spatule de bois. L’application doit être uniforme en recouvrant la blessure tout entière. Puis, renfermer le pansement avec une compresse sèche. L’idéal est de refaire cette application tous les jours si la blessure suinte. Ultérieurement, selon l’évolution de celle-ci, il est possible de l’espacer d’une journée jusqu’au moment où elle se cicatrise complètement. Généralement, tous les miels sont antibactériens et sont aussi prescrits dans le milieu thérapeutique.

La spiruline, une algue aux multiples bienfaits
Le vinaigre comme antiseptique naturel