Publié le : 11 mars 20227 mins de lecture

Le CBD qu’on retrouve dans les plantes de chanvre est connu pour ses propriétés thérapeutiques et son effet sur le principe actif qu’est le THC. De ce fait, il est recherché par les fumeurs, les vapoteurs et aussi les personnes qui souffrent d’affections chroniques. Toutefois, le CBD est disponible sous plusieurs formes. Naturellement, certaines formes se révèlent plus pures que d’autres.  Il convient de les connaître afin d’opter pour la concentration idéale selon vos besoins. Pour vous aider, voici une classification des 4 formes de CBD les plus concentrées. 

Les cristaux de CBD

On pourrait penser qu’une fleur de CBD puissante est la forme la plus concentrée en cannabidiol. Pourtant, cela n’est plus vrai si l’on considère que les fleurs à CBD ne sont généralement pas directement utilisables (sauf pour infusion) et qu’il faut encore en extraire le CBD. En réalité, les cristaux de CBD sont de loin, la forme la plus concentrée. En termes de chiffres, ils possèdent 99 % de pureté en cannabidiol. Les cristaux sont obtenus en procédant à la séparation du CBD et des composants complémentaires contenus dans l’huile de chanvre. Il s’agit entre autres de la vitamine, des acides aminés essentiels ou encore du terpène. 

Il existe différentes techniques utilisées pour extraire les cristaux de CBD. La technique la plus courante et aussi la plus performante reste la séparation par CO2 supercritique. Pour faire simple, cette technique consiste à faire passer du CO2 supercritique sous une pression et une température adéquats dans le but de récupérer des extraits par décompression. Étant donné qu’ils sont quasi entièrement composés de CBD, les cristaux permettent de mesurer plus facilement la quantité de cannabidiol que l’on souhaite utiliser. Une balance suffira à vite déterminer cette mesure. Cela dit, il faut aussi noter que puisque le cristal est sous forme solide, les utilisateurs peuvent éviter de l’inhaler lors de leurs manipulations. La substance pourra être utilisée en cuisine ou servir pour de nombreuses autres applications : inhalation, combustion ou vaporisation.

La résine ou haschisch de CBD

La résine de CBD est classée en deuxième position avec une concentration en CBD estimée à 40%. Elle est obtenue avec du pollen de la fleur CBD. Cette forme de CBD assure l’élimination des effets du THC, qui possède des propriétés psychotropes. Elle joue aussi le rôle d’anti-inflammatoire ou d’antalgique. Aussi, il est possible de l’utiliser pour lutter contre les inflammations ou la douleur. Les personnes atteintes d’anxiété chronique ou de trouble d’angoisse trouvent également leur compte avec la résine de CBD, grâce à son côté anti-dépresseur. 

Enfin, sur le plan thérapeutique, la résine de CBD est employée pour traiter les acnés et d’autres affections plus ou moins graves. Toutefois, il faut noter qu’elle ne présente pas que des avantages dans l’utilisation. Les utilisateurs de cigarette électronique peuvent l’utiliser pour vapoter à travers un vaporisateur pour résines. La résine étant concentrée en CBD, il est facile de virer au surdosage, ce qui est plutôt dangereux.

Le pollen de CBD

Il s’agit de petites glandes, connues sous le nom de trichomes que l’on peut retrouver sur les fleurs de chanvre. La composition en CBD des pollens peut atteindre les 30%. Il est possible de récolter du pollen de différentes manières. On distingue l’extraction à l’eau et l’extraction à sec qui fonctionnent tous deux suivant le même principe. La récolte à l’eau permet d’extraire une grande quantité de pollen. Dans la pratique, on doit se munir d’un contenant rempli d’eau et dans laquelle seront plongés des sacs en maille remplis d’herbes broyées. Une fois dans l’eau, ces sacs sont remués, ce qui permet de détacher les trichomes. Afin de récupérer ces trichomes, il ne restera plus qu’à enlever les sacs et à filtrer l’eau utilisée. 

Dans le cas de l’extraction à sec, il faudra mettre les fleurs dans un congélateur pendant 24 heures en moyenne. Cette étape facilite le détachement des glandes. Par la suite, on utilisera une machine spéciale pour tamiser les plantes et récolter les pollens. À ce niveau, la qualité des pollens est déterminée par le temps consacré au tamisage. En effet, le pollen a plus de risques d’être impur si le tamisage prend trop de temps. Cela s’explique par le fait que d’autres déchets risqueraient de s’introduire dans le rendu final. Le pollen de CBD n’est pas extrait pour être fumé. On peut l’ajouter à des infusions ou des aliments, ou encore l’utiliser comme parfum ou pour le bain.

L’huile de CBD

Il n’est pas possible d’attribuer un taux de concentration fixe à cette forme. La teneur en cannabidiol des huiles CBD varie selon la méthode utilisée pour les obtenir. Vous pouvez donc obtenir des huiles avec une concentration de CBD de 10%, 18%, 20 %  ou plus, selon que vous utilisez une technique d’extraction ou une autre. Les techniques les plus courantes sont l’extraction par huile alimentaire, l’extraction par gaz carbonique ou encore l’extraction par solvant liquide. Néanmoins, les huiles végétales sont obtenues suite à l’extraction de variétés de fleurs de cannabis concentrée en CBD.

L’huile de CBD est utilisée dans un cadre alimentaire. Les utilisateurs peuvent en consommer directement en ingérant quelques gouttes ou indirectement en l’insérant dans de la nourriture ou du thé. Il est possible de mélanger de l’huile de CBD avec d’autres huiles telles que l’huile d’olive ou l’huile de chanvre. D’ailleurs, ces mélanges ne changent pas la concentration totale en CBD présente dans l’huile initiale. Par ailleurs, l’huile de CBD est utilisée comme aide à l’endormissement, pour ses effets relaxants. Il est vu par d’autres comme un véritable anti-douleur, avec des propriétés analgésiques. Il est également employé pour soulager des maladies chroniques comme l’arthrose.